• Je suis dans un grand bâtiment, et je dois aller chercher je-ne-sais-quoi à l'aide d'un gars. Donc, tous les deux, on part marcher. Il faut se dépêcher, c'est comme une sorte de jeux. Deux gars derrière nous, des gamins de 13 ans commencent à courir. Le gars qui apparemment s'appelait Mathieu part en courant. Moi, je tente de le suivre mais les deux derrières commencent à se foutre de ma gueule. Ils sont persuadés que je veux les imiter. Au bout de quelques minutes, je m'arrête et je leur crie : "je suis avec le gars là-bas qui court ! je ne suis pas toute seule mais comme je ne suis pas sportive, je n'arrive pas à la suivre !" Ils cessent de faire les gamins et on s'avance tous les trois dans la ville. Mais la plus petit, tête de con, commence à me chercher. Et là je hurle : "j'en ai trop marre des gars ! je vais en étrangler un un jour!!!" Tout à coup, je m'énerve et j'entoure le coup du gamin en hurlant "Et ce jour, c'est maintenant !" Puis, je me calme et je me retrouve de nouveau seule dans un bâtiment, il y a pleins des portes, des milliers d'escaliers, je suis perdue et de plus (comme souvent dans les rêves) mes yeux ont du mal à s'ouvrir et je ne perçois plus rien. Puis, des filles arrivent vers moi et pour se reposer, on s'assoit toutes en se disant perdues.


    votre commentaire
  • Je me souviens d'abord que j'étais en classe avec une copine, mais ce n'était jamais la même. Il y avait ma prof de bio (l'ancienne) et nous étions en train de faire cours. Puis, elle nous demande si on a préparé quelque chose pour l'élection de Miss France. Tout le monde répond non, et moi péter de rire, je dis fort : "moi je veux bien voir les belles filles à poils mais moi je montre pas mon cul !" Ma copine rigole et me dit qu'elle pense pareil. Après, il s'est passé plein d'autres choses mais je ne m'en souviens plus. çA me reviendra dans la journée...

    Quelques images me reviennent : j'ai rêvé des acteurs des 11 commandements, je déteste Mickaël, je le trouve vraiment idiot. Bref, dans mon rêve, c'est pratiquement du porno SM car les 3 ou 4 gars se branlaient tous au plafond, en même temps, ils aimaient se pisser dessus (le truc impossible) et c'était vraiment mais VRAIMENT dégueulasse !

    Un autre moment, j'étais assise sur un canapé avec une amie près de moi (je ne sais même pas qui elle était) puis elle me demande si j'ai une copine. Je lui réponds négativement puis elle regarde mon frère qui fait le con un peu plus loin et elle lui pose la même question. Mon frangin lui répond "je n'ai ni copain, ni copine " Puis, je commence à me rendre compte qu'il n'est pas sensé être au courant que je suis lesbienne, et que pour me montrer qu'il s'en doutait, il a parlé de petit copain. Après, j'avais trop honte de moi (ça doit faire 10 fois que je rêve de ça)


    votre commentaire
  • Je me souviens de Mylène, nous étions à table, elle était devenue anorexique (décidément !) alors que ce n'est pas son genre. Presque toute la nuit, j'étais avec elle. On allait au lit, etc...je vivais avec elle en fait.

    Puis une autre fois, j'avais piqué la voiture de mes parents (peugeot 307) pour aller à Fumel (ville proche) et je montais une côte où il y avait très peu de place. J'ai vu une fille de mon lycée que je voyais partout sans raison, elle fumait avec des métalleux et des punk, elle avait changé.Tout allait bien puis la voiture s'est mis à reculer toute seule. Je tente désespérement de frainer le plus possible mais rien n'y fait, la voiture prend de la vitesse. Je commence à paniquer et j'utilise le frein à main. En vain. La voiture continue de reculer. J'ai donc redescendu la côte en marche arrière et en bas mes parents m'attendaient. Ils ne m'ont rien dit.

    Puis, nous sommes à table en famille. Il y a un meuble, celui de ma grand-mère (qui appartenait à mon arrière grand-mère) et tout le monde parle. En bref, le repas de famille comme je le déteste. Tout d'un coup, un homme (qui ? je ne sais pas) commence à crier à mon parain : "et Laurent ? c'est encore toi qui a construit ce bar ?" Je regarde le bar en question et je ne comprends pas puisqu'il s'agit seulement d'un placard. Les gens commencent à rire de lui parce qu'il était alcoolique, il devient rouge de honte. Je n'arrivais pas à percever les phrases que les gens disaient, je sais que mon parain s'est énervé et qu'il avait envie de pleurer. Puis, plus rien.


    votre commentaire
  • Dans la nuit du 27 au 28/84/04

    J'étais dans un bus, vêtue de mon baggy beige, avec le soutif que je porte aujourd'hui. Il y avait mon prof d'histoire que j'ai eu pendant 4 ans ! et qui m'a fait beaucoup souffrir de part ces paroles. Il s'appelait Monsieur Moine. Nous sommes arrivés dans une piscine, et je refusais de m'y baigner, il nous a jeté dans l'eau alors que nous étions encore habillés. Je pensais "il me fera toujours souffrir" dans l'eau, comme j'avais mis mon maillot par dessus mes sous-vêtement, j'enlevais mes affaires avec finesse...

    Puis, je me suis retrouvée avec mes parents, dans un  bus ou une voiture, nous étions en Espagne, il y avait des présences féminines mais de femmes, pas de filles. Je regardais la carte de l'Espagne (qui en fait n'est pas l'Espagne dans la réalité) et je me suis réveillé par une pensée qui m'a fait sursauter : "Stéphanie s'est suicidée !"


    2 commentaires
  • Dans la nuit du 26 au 27/08/04

    J'étais assise sur mon lit, je me souviens que je me concentrais et que je cherchais mes mots pour annoncer à une ancienne amie que je suis lesbienne. Puis, je me suis retrouvée avec pleins de personnes dans ma chambre et je disais à Mélina*, la fille en questions qu'il faudrait que je lui dise un truc sérieux, et que les gens devraient partir. Naturellement, elle le reportait toujours à plus tard. Puis, les gens sont partis je ne sais pas si je lui ai dis. Ce que je me souviens, c'est que ma chambre s'est transformé en bateau et que tout le monde s'éclatait. Je me suis réveillée. Dans mon rêve, j'ai aussi fait de la voiture dans la bouchon et à un autre moment, je tenais une casserole et je remuais un liquide qu'il y avait à l'intérieur. Quelqu'un m'a dit que ça ne chaufferait jamais si je laissais le manche trop près de mon corps (j'ai rien compris)

    *ma meilleure amie en 3ème, j'étais folle amoureuse d'elle, notre relation s'est très vite mal fini à cause des gens qui ont cassé notre amitié ; puis elle est devenue très con.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique